Wintzenheim

Le site du Plixbourg a été occupé très tôt, peut-être depuis l’âge de Bronze, pour être réoccupé au 13ème siècle. Il apparaît pour la première fois en 1220. Situé à 425 mètres d’altitude, il tient une place militaire importante, c’est un château de garnison, véritable verrou mis entre la plaine et la vallée de la Fecht.

Il sert de résidence à Conrad Werner de Hattstatt, bailli impérial, à la fin du 13ème siècle. C’est également là que mourut sa femme Stéphanie, comtesse de Ferrette.

Ayant eu plusieurs propriétaires du 14ème au 15ème siècle, il parvint entre les mains de Gaspard de Schlick, vice-chancelier de l’empereur Sigismond. Il est vendu en 1434 à Smassmann de Ribeaupierre et est détruit, semble-t-il, lors d’un conflit entre le nouveau propriétaire et les Sires de Hattstatt. Rendu inhabitable, il est, dès lors, abandonné à la nature.

Le Pflixbourg a une forme polygonale, et un chemin de ronde en continu. Il renferme un donjon, une citerne, des logements et des communs. Il est divisé en trois niveaux : sous-sol, rez-de-chaussée et un étage composé des pièces d’habitations nobles. Ce château a été édifié en une seule fois avec pour matériau de base le granit.

Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1968.


UN CHATEAU – UNE LEGENDE :
Dans les ruines du donjon du Pflixbourg apparaît encore une Dame Blanche. La légende raconte qu’une belle princesse fut autrefois métamorphosée par une fée en un monstre, moitié femme, moitié dragon. Seul le baiser d’un chevalier pouvait lui restituer sa forme.

Horaires d'accueil

Horaires d'accueilAccès libre

Accès

  • En voiture sauf en hiver
  • Par un chemin de terre

Distance (km) et nom gare la plus proche

Distance (km) et nom gare la plus proche10 km - Colmar

Commodités / services annexes

  • Parking gratuit pour voitures

Matériel nécessaire

Chaussures de marche